Le Plan climat de la ville de Vénissieux actualisé vers la labellisation Citergie

, par  Pierre-Alain , popularité : 16%

Madame le maire, chers collègues,

Permettez-moi en introduction de ce rapport d’exprimer ma grande satisfaction devant les chiffres qui vous sont présentés, et que je ne pourrai présenter en détail, mais qui montrent que la ville de Vénissieux apporte une contribution plus que significative à l’effort de maitrise des énergies et de réduction des émissions carbonées. Et je voudrais tout de suite remercier ceux et celles qui ont travaillé avec ténacité depuis des années pour cela, et notamment la direction du cadre de vie, son service environnement mais aussi éclairage public ou espaces verts, comme la direction du patrimoine et le service énergie, d’autant que la délibération de ce jour est l’aboutissement d’un énorme travail de formalisation, documentation, vérification, validation d’un très grand nombre de données destinées à la démarche Citergie, dont je vous reparlerai dans un instant.

Avant son agenda 21 en 2009, la ville de Vénissieux faisait déjà beaucoup ; consommation d’eau, efficacité de l’éclairage public, isolation dans les écoles... Mais l’agenda 21 a généralisé ces politiques dans de très nombreux domaines, et nous a conduit non seulement à faire, mais aussi à faire savoir.

Et ce faire-savoir à Vénissieux n’est pas de la "com" comme on en voit tant dans les publicités des vendeurs de défiscalisation verte, ou dans les communications politiques qui cachent derrière des discours pour le climat leur objectif de privatisation de l’énergie. Non, d’ailleurs le vice-président climat de la métropole a récemment annoncé un nouveau référentiel d’indicateurs mesurant l’évolution année après année des effets des politiques sur le climat. Et j’étais très content de souligner que notre ville est une des rares collectivités à avoir anticiper cette démarche en publiant depuis 4 ans de tels indicateurs, basés sur le référentiel du ministère, dont nous connaissions donc les insuffisances. C’est pourquoi nous partageons cet objectif de la métropole d’un nouveau référentiel que nous utiliserons bien sûr and il sera disponible.

Notre faire-savoir donc, loin d’un effet de « com », est un effort pour rendre accessible aux citoyens les actions que nous conduisons et leur impact sur l’environnement et le cadre de vie. C’était le sens de la construction de l’agenda 21 qui contenait les actions du premier plan climat délibéré en 2011, et c’est le sens de l’actualisation qui vous est proposé.

Nous partons d’un bilan impressionnant avec des émissions divisées par 2 en 4 ans, une part d’énergie renouvelable de 26%, autrement dit, nous avons largement dépassé nos objectifs. C’est pourquoi nous continuons en tenant compte de l’expérience
• nous utiliserons désormais la classification des axes du référentiel national pour simplifier justement le travail de nos services en relation avec les institutions
• nous restons sur le principe d’une liste d’actions, car c’est ce qui permet le mieux d’associer les citoyens, les acteurs de la ville pour agir avec nous, et cette liste est un préfiguration
• et nous essayons de concentrer nos efforts car l’expérience a montré que plus de 100 actions représentaient un travail administratif de suivi de suivi un peu lourd. Nous avons dans ce plan consolidé contient 20 actions.

Permettez-moi de citer quelques points où notre réflexion a évolué depuis 2009
• l’achat durable. Après quelques années de tâtonnement, un travail très important est en cours pour généraliser l’étude des clauses environnementales et sociales dans nos achats
• la réduction des consommations de chauffage du patrimoine pour lesquels nous faisons face à l’austérité qui nous est imposée et qui freine les dépenses nécessaires, même si nous maintenons un objectif ambitieux de poursuivre la baisse moyenne de 1% par an
• un plan pour accélérer la réduction de la consommation de l’éclairage public, sur lequel la aussi, nous faisons face à la baisse de nos dotations
• nous poursuivrons jusqu’à son terme le PIG énergie et nous accueillerons la plateforme ecorenov de la métropole, avec une convention spécifique avec l’ALE
• nous continuerons à développer les énergies renouvelables avec une étude encours sur des projets de photovoltaique en auto-consommation, seule solution pour de l’électricité solaire qui ne soit pas une arnaque pour les factures des usagers
• enfin, nous continuerons à développer notre réseau de chaleur, qui est un incroyable outil pour augmenter la part d’énergies renouvelables, et nous avons l’ambition de raccorder 3 nouveaux équipements de la ville.

Je ne reviens pas sur les efforts de sensibilisation et éducation à renforcer, les éco-manifestations, le rôle du conseil citoyen, les eco-projets, la vocation agricole des grandes terres, les modes doux, les zones 30 et les PDIE, etc

Ce plan climat actualisé est une étape de plus vers le renouvellement de notre agenda 21. Nous avons terminé l’évaluation technique et l’évaluation participative avec le conseil citoyen du développement humain durable. Nous en parlerons dans un prochain conseil municipal.

Enfin, nous participons avec ce travail à la candidature de la ville au label Citergie, une initiative européenne. Voyez, même avec cette Union Européenne que nous dénonçons par ailleurs comme une prison des peuples, nous sommes pragmatiques et quand un outil est utile pour la ville, nous n’hésitons pas à nous en servir. Ce label peut être vu comme un support de communication, et bien entendu, si nous obtenons ce label, après le trophée du réseau de chaleur et la quatrième fleur, nous en serons très fiers, mais Citergie est surtout un travail pour une évaluation robuste de nos efforts, pour pousser tous nos services à ne pas se contenter de bien faire, mais aussi de mesurer ce que nous faisons, de le comparer à d’autres pour voir ce qui est peut être amélioré, bref, de nous mettre dans une situation d’amélioration continue.

C’est un énorme travail et je renouvelle mes remerciements à tous ceux qui y contribuent. Cette délibération nous permet d’accueillir dans de bonnes conditions dans quelques semaines les auditeurs CITERGIE devant qui nous allons plancher pour montrer ce que fait la ville. Nous verrons quelle sera leur évaluation et quelle note nous aurons obtenu, mais de toute façon, ce travail nous aura été utile, pour nos services, et pour nos concitoyens.

Je pense que cette approche pragmatique, transparente, ouverte aux débats et aux contradictions, mais en s’appuyant sur des faits, montre que la politique peut-être autre chose que le mensonge médiatique permanent que la COP21 a symbolisé.

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...

Navigation

Brèves Toutes les brèves