Travaux d’extension du réseau de chaleur en centre ville

Le platane et le chantier

, par  Pierre-Alain , popularité : 25%

L’extension du réseau de chaleur au centre ville représente un chantier important et perturbant pour quelques mois en centre ville. La ville a porté une attention particulière à l’information sur ce chantier, ses perturbations, les conséquences sur la circulation. Une information détaillée a été distribuée dans toutes les boites aux lettres, un affichage des plans précis est installé à l’entrée de l’hôtel de ville et affiché à l’entrée des zones de chantier. Une rencontre publique a été organisée en mairie, utile pour les quelques habitants qui y ont participé...

Mais le chantier avait aussi un impact sur les arbres du parc Dupic, et dès le début, j’ai demandé aux services de réduire au maximum cet impact en protégeant au mieux les arbres concernés, notamment pour un platane très ancien et assez beau, même s’il n’est pas considéré par les spécialistes comme un arbre "remarquable"

C’est d’abord le tracé du futur réseau qui a pris en compte cette question. Pour les arbres les plus proches du rond-point Gambetta Jean Macé, il n’y avait pas de solutions, mais pour le platane au milieu de Gambetta, il a été possible, malgré l’élargissement prévu de la voie, de rester à trois mètres de l’arbre, ce qui d’après les spécialistes, permet de le conserver dans de donnes conditions.

Une intervention du services des espaces verts a été planifié pour intervenir en même temps que le chantier et protéger au mieux cet arbre.

JPEG

J’ai eu un coup de chance, observant chaque jour l’avancement, je suis arrivé sur le chantier au moment ou la pelleteuse allait attaquer la tranchée à proximité du platane. Je me suis fait expliquer l’opération en détail, notamment comment les racines coupées par la tranchée sont protégées pour éviter toute infection.

JPEG

On peut penser à priori que toute intervention sur les racines sera néfaste à l’arbre. En fait, ce n’est pas le cas et les jardiniers le savent bien, qui parfois taillent et rempotent des arbustes pour favoriser leur croissance. Bien sûr, on développe plus les pratiques "douces", mais cela ne veut pas dire qu’il ne faut plus toucher à rien. Dans ce cas, les jardiniers m’expliquent bien que l’intervention va au contraire multiplier les petites racines qui alimenteront l’arbre alors que les grosses racines coupées ne jouaient plus vraiment ce rôle. De fait, le platane est rarement malade de la voirie, et c’est même plutôt l’inverse, le platane étant capable de soulever les trottoirs et l’asphalte...

JPEG

A noter que la tranchée permet de retrouver aussi l’histoire du lieu, avec des traces de murs, et ... des blocs de béton qui avait été introduit dans les trous du platane du rond-point... Il semble que c’était une habitude ancienne de "boucher" ainsi les arbres fissurés.

JPEG

Pour moi, ce chantier a été instructif et utile pour montrer que nous pouvons prendre en compte des questions environnementales, au cœur d’un projet pourtant perturbant...

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...

Navigation

Brèves Toutes les brèves