la canicule et la fin du monde... la peur ne sert jamais la raison !

, par  Pierre-Alain , popularité : 19%

L’échauffement médiatique est encore plus important que le réchauffement de l’air ! Sur la canicule, les déclarations politiques se sont multipliées et le plus souvent, ce sont des déclarations politiciennes.

Ainsi le ministre François de Rugy qui fait une comparaison supposée être pédagogique entre la canicule et la fièvre... Il nous dit

2°C pour le climat, c’est comme une fièvre, à 38°C, ça va, à 40°C on est malade, à 41 on est hospitalisé... c’est ça le réchauffement climatique

Cette comparaison est un mensonge médiatique, car qu’on soit riche ou pauvre, à 41°C, on est effectivement très mal, mais pour la canicule, ce n’est pas du tout pareil ! Ni pour le réchauffement en général, car les riches qui continuent à voyager en jet privé, peuvent vivre protégés dans une "bulle" d’équipements et de services inaccessibles aux autres. On le voit par exemple avec la climatisation, très répandue dans certains quartiers, et systématique dans les tours de bureaux, alors qu’elles sont absentes de la plupart des ateliers !

C’est d’ailleurs la critique malheureusement bien rare sur la "circulation différenciée" qui interdit les véhiculées les plus polluants. En fait, c’est une circulation différenciée... socialement ! Les riches dans leurs SUV hybrides climatisés circulent sans problème pendant qu’on interdit les véhicules des plus pauvres qui doivent prendre des transports en commun bondés, et parfois étouffants...

D’ailleurs, François de Rugy en rajoute "si on pousse la climatisation, on consomme encore plus d’énergie, et on aggrave le phénomène de réchauffement climatique !". Facile à dire de la part de celui qui travaille le plus souvent dans un espace climatisé, mais surtout c’est totalement faux en France. La consommation d’électricité en France n’a aucune conséquence sur le réchauffement climatique, car notre électricité n’émet pas de carbone, contrairement à l’électricité allemande, grâce au nucléaire !

Par contre, le problème de la climatisation, c’est que pour baisser la température dans un local, il faut rejeter la chaleur à l’extérieur, Si tous les bâtiments construits de l’agglomération était climatisés, de combien augmenterait-on la température extérieure [1] ?

Il est vrai que les média-mensonges sont tellement répétés que beaucoup de français croient réellement que le nucléaire est un problème pour le réchauffement alors que c’est exactement l’inverse !

Ainsi, une enquête BVA en avril nous apprend que 69% des Français pensent que le nucléaire participe à la production de gaz à effet de serre ! C’est même 86 % des 18-34 ans ! Il y a même des gens qui pensent qu’il contribue plus que le pétrole aux émissions de gaz à effet de serre et qu’il est plus polluant que le charbon... On peut discuter des déchets nucléaires, on peut être contre le nucléaire pour ses risques ou pour son modèle économique, mais il faut redire que c’est une énergie sans impact pour le climat, et sans impact sur la qualité de l’air !

C’est pourquoi d’ailleurs la comparaison entre la France et l’Allemagne sur les émissions de gaz à effet de serre est terrible.. pour les allemands ! Selon le site electricitymap.org, l’Allemagne émettait en pleine canicule le mercredi 26 juin six fois plus de gaz à effet de serre que la France.

Les émissions de gaz à effet de serre de la production d’électricité par pays européen...
du plus vert qui émettent très peu de carbone (France Suède) au marron de ceux qui en émettent beaucoup, au premier rang la Pologne, mais l’Allemagne n’est pas loin..

Un autre exemple de cette déformation médiatique dangereuse est donnée par le célèbre Yann Arthus Bertand, dont les magnifiques photos aériennes sont effectuées en... avion ou hélicoptère sur toute la planète...

Dans une interview radio, il raconte une anecdote d’un dialogue avec des enfants, où les enfants lui demandent "c’est quand la fin du monde". Il leur répond, mais non, il n’y aura pas de fin du monde, et les enfants insistent "mais si, je lis les journaux, j’écoute mes professeurs tout les monde en parle". 70% des enfants croient à la fin du monde. Comment pouvons-nous leur mentir à ce point ?

YAB tente d’expliquer que sauver la planète, c’est stupide, la planète continuera bien longtemps. Pourtant il se situe comme son compère Nicolas Hulot dans un désespoir terrible, considérant qu’on ne peut rien attendre des pouvoirs publics. Et il sert, comme beaucoup trop d’écologistes sincères, d’idiot utile du système économique, en détournant l’attention des politiques publiques en affirmant qu’on ne peut rien changer sans un changement personnel de nous tous pour accepter de s’alléger, consommer moins, mais le politique ne va pas nous obliger...

C’est cette incapacité à penser les besoins humains, les besoins sociaux qui est frappant chez cette personnalité attachante, mais qui ne comprend rien aux intérêts populaires. Il reconnait qu’on est dans un monde incroyable, on vit de plus en plus vieux, dans un monde bien meilleur, beaucoup moins de mortalité infantile, la santé est bien meilleure, mais il se désespère "on ne peut rien faire aujourd’hui contre l’envie du monde entier de consommer et de vivre mieux !"

Le capitalisme se frotte les mains. tant que l’écologie politique acceptera d’être utilisée pour imposer l’austérité aux peuples, nous n’arriverons pas à remettre en cause ce système !

Rappelons pour conclure sur la canicule ce que disait l’urgentiste Patrick Peloux... "canicule, il ne faut pas avoir peur, on n’a jamais été aussi prêt..."

[1on peut bien sûr avoir des climatisations qui réchauffe non pas l’air, mais de l’eau, reste alors à savoir ce qu’on fait de cette eau réchauffée...

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...

Navigation

Brèves Toutes les brèves