Quand je serai vieux…

, par  Pierre-Alain , popularité : 19%

Révolution numérique, société numérique, entreprise numérique, loisirs numériques, ville numérique... tout semble se transformer en quelque chose que des codes informatiques peuvent calculer, traiter, transmettre, manipuler...

Si comme chacun sait, le numérique est mon métier, ce court poème me semble efficace pour nous interroger sur ce que nous voulons...sachant qu’après tout, ce numérique est bien une invention... humaine !

lu sur un blog parlant de la révolution numérique...

Quand je serai vieux…
(je le suis déjà)
je débrancherai tous les appareils connectés,
j’arracherai tous les fils à ma portée.
J’veux pas crever en tenant la main d’une poupée humanoïde
dont le sourire compassionnel aura été spécialement programmé.
 
Le grand marché de demain, c’est le contrôle des corps et des cerveaux,
la réponse de mille et uns capteurs qui permettront à nos proches,
à nos soignants, à nos administrateurs, de ne pas s’inquiéter
et de nous laisser crever dans la solitude et le délabrement.
 
Remplacer l’humain partout, telle est la logique économique.
Des algorithmes sophistiqués surveilleront en permanence
notre rythme cardiaque, la qualité de notre sommeil
et la composition exacte de nos urines,
adaptant « en temps réel » la perfusion
qui prolongera notre calvaire.

Voir en ligne : un blog sur lenumérique...

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...

Navigation

Brèves Toutes les brèves