Semaine du développement humain durable
Crise de l’énergie, on peut agir !

, par  Pierre-Alain , popularité : 7%

Le discours médiatique dominant devient vraiment insupportable. On nous répète chaque jour que le pire va venir, qu’il faut se préparer à des sacrifices et que les seules réponses sont, d’un coté que nous devons changer de comportements et accepter de réduire notre niveau de vie, et de l’autre que le monde va vers la guerre et qu’il faut s’y préparer.

Pourtant, il suffit de constater que l’Espagne est sortie du marché européen de l’électricité pour demander, mais pourquoi pas la France, qui alors ne serait plus dépendante du prix de l’électricité allemande au gaz. Quand nous avions un service public unique de l’électricité, nous avions l’électricité la plus décarbonée, la moins chère, et avec le meilleur niveau de service du monde. Depuis que la privatisation a cassé l’unité des électriciens et gaziers, cela a permis a beaucoup d’entreprises privées de faire des marges sur le dos des consommateurs, mais cela a fragilisé notre système électrique comme jamais. La France était un pays traditionnellement exportateur d’électricité et nous sommes devenus importateur.

Comment dans ce contexte peut-on accepter les discours du gouvernement qui nous disent, préparez-vous aux coupures ?

C’est pourquoi j’ai présenté au forum du 22 septembre la situation de la ville sur ses consommations énergétiques, son plan d’action dans la situation actuelle, et comment agir avec les habitants.

Les premières diapositives étaient présentés par le responsable du service énergie de la ville, Régis Marillat, et après la diapo des photos, j’ai présenté comment la ville se protège et ouvert le débat...

En résumé
1/ depuis 10 ans, la ville a fait d’énormes progrès de maitrise de l’énergie, que ce soit pour le chauffage (-21%) avec la disparition du fuel, la réduction de moitié du gaz et la part biomasse multipliée par 7, notamment grâce au réseau de chaleur, mais aussi pour l’électricité (-16%) malgré l’augmentation du nombre de bâtiments et de points lumineux,et un record de -50% pour la médiathèque
- cela a permis de contenir le budget énergie autour de 3M€ malgré les hausses de prix et de taxes
- par contre en 2022, pour la première fois, le budget a du être augmenté de près de 800 000€ et ce sera sans doute un million en 2023.

2/ La ville va donc multiplier ses efforts de régulation, et a engagé des études pour aller vers un plan de rénovation thermique global. Tout le problème est bien sûr le financement car cela va demander une très forte augmentation des investissements

Pour l’année 2023, la ville est relativement protégée avec des tarifs négociés il y a plusieurs mois qui sont stables pour l’électricité et en hausse de "seulement" 14% pour le gaz. C’est le réseau de chaleur qui nous inquiète le plus, car son prix est contractuellement fixé avec 55% de biomasse et 45% de gaz, et est indéxé sur des indices qui varient avec le marché du gaz

3/ Comment agir ensemble avec les habitants.
Bien entendu, la ville ne peut rien au tarif de l’énergie pour les particuliers, mais
- elle demande à la métropole d’obtenir la transparence du réseau de chaleur sur les prix d’achat et de revente du gaz. Il ne faudrait pas que l’exploitant puisse réaliser des marges "profitant" de l’envolée des indices de marché
- elle appelle les habitants à contrôler l’application du bouclier tarifaire décidé par le gouvernement, et aussi de ne pas perdre les "chèques énergies"
- et il faut ouvrir le débat sur les températures de consigne dans les équipements publics, école, gymnase...

Cela m’a permis de conclure en ouvrant un débat très politique. Comment assurer le droit de tous à une énergie décarbonée et accessible ?


- par le marché ou par le service public ?
- avec des coupures quand la demande est trop forte ou avec des productions pilotables décarbonées capables de répondre aux pointes ?
- dans la solidarité nationale ou avec une gestion locale et le risque du chacun pour soi ?

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...

Navigation

Brèves Toutes les brèves