Le capitalisme, un système de fous ?

, par  Pierre-Alain , popularité : 3%

Le débat sur un niveau d’imposition minimum des multinationales décidé par le G7 a un effet imprévu, des exemples se multiplient dans les médias sur les incroyables et énormes inégalités fiscales en faveur des plus riches.

Il y a quelques mois, nos gouvernements, les experts et politologues dans les médias ne parlaient que du "pognon de dingue" des dépenses sociales, et à chaque occasion, une étude venait nous dire combien coutaient les fraudes sociales, les dépenses de santé inutiles, la prise en charge médicale des migrants...

Ces derniers jours, la vérité des inégalités fiscales explose et ce sont des dizaines, des centaines de milliards qui sont en jeu pour un tout petit nombre de bénéficiaires bien connus...

On apprend ainsi qu’une filiale en Irlande du géant US de l’informatique Microsoft Irlande réalise 350 millions de profits avec... 0 salariés ! et paie 0€ d’impôts ! On sait aussi que le fisc réclame à Microsoft en France 600 millions, au lieu des 21 Millions seulement payés sur plus de 2 Milliards de chiffre d’affaire...

L’OCDE, organisme officiel mondial publie des statistiques sur la fiscalité de tous les pays. On apprend par exemple qu’aux USA, la fiscalité des entreprise est passé de 2006 à 2019 de 3,08% à seulement 0,96% du PIB ! Autrement dit, les USA ont divisé par trois la fiscalité des entreprises ! Biden a de la marge en proposant de les augmenter un peu...

Et les exemples individuels des grandes fortunes US sont terribles. Jeff Bezos, la patron du géant Amazon ne se verse pas de salaire et ne touche pas de dividendes... donc il ne paie aucun impôts ! Mais comment fait-il pour vivre ? Comment fait-il pour se payer ce voyage dans l’espace qui coute "un pognon de dingue" ? Et il n’est pas le seul ! les très connus Bloomberg et Soros eux aussi ne paient presque pas d’impôts grâce notamment aux fondations défiscalisées... Ces fondations sont une forme de privatisation de la santé, la solidarité, l’éducation et les transforment en charité des très riches qui nous font croire qu’ils se préoccupent des plus pauvres !

Je n’ai malheureusement pas mémorisé les chiffres mais j’ai entendu une émission sur la très libérale radio BFM comparant la fiscalité des entreprises par grande zones ou on découvrait que l’Union européenne était une des régions où les entreprises ont le plus été favorisés par la fiscalité, la France étant d’ailleurs le pays qui a le plus réduit la contribution des entreprises au nom de l’innovation avec le CICE et le CIR qui représentent des dizaines de milliards donnés aux entreprises, alors même que le MEDEF en demande toujours plus en refusant de contribuer aux besoins des retraites,de l’assurance chômage, où de la dépendance !

Et le pire, c’est qu’ils sont totalement cyniques ! Le groupe Pfizer premier fournisseur de vaccins contre le Covid a annoncé une hausse des tarifs qui passent de 15€ à 19€ la dose. Mais leurs propres données indiquent que le coût de production est seulement de 20 centimes et moins d’un euro avec le packaging et la logistique ! Certains diront qu’il faut bien payer la recherche, mais ce groupe a acheté les brevets pour seulement 700 Millions d’euros, recherche qui a été financé sur fonds publics !

Le cynisme va d’ailleurs loin, puisque quand Biden propose un taux d’impôt minimum mondial pour les entreprises, les médias ne disent pas souvent que c’est avec un grand chamboulement des bases fiscales qui ne seraient plus basées sur les déclarations des revenus par les multinationales, leur permettant de les protéger dans les paradis fiscaux, mais sur leur activité réelle. La conséquence est de fortement augmenter les assiettes fiscales... des USA ! Pas sûr d’ailleurs que l’Europe en soit gagnante...

Oui, on pourrait penser que ce système est fou. Mais il n’est pas fou du tout. Il est simplement dirigé par une seule loi. Ce n’est pas la loi de l’argent qui n’est qu’un moyen, mais celle des oligarchies des grands actionnaires, celle de ce qu’il faut nommer clairement, la grande bourgeoisie.

Marx avait bien raison quand il écrivait en 1848 dans le manifeste du parti communiste que l’histoire de toute société n’est toujours que l’histoire des luttes de classe. Et c’est le grand boursicoteur Warren Buffet qui le confirmait dans sa déclaration fameuse "Oui la lutte des classes existe et c’est la mienne, celle des riches, qui est en train de la gagner"...

Il est vraiment urgent que ceux qui ne vivent que de leur travail assument leur responsabilité de s’organiser pour se défendre face à la violence de ce système.

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...

Navigation

Brèves Toutes les brèves