Les Minguettes et Air BnB... question d’image !

, par  Pierre-Alain , popularité : 26%

Comme beaucoup de Vénissians, j’ai découvert avec surprise l’étude sur l’image des quartiers sensibles vue par les visiteurs Airbnb.

Ma première réaction est l’inquiétude que ce type de service marchand dérégulé puisse se développer partout et peser sur les résultats réels des politiques de logement. On sait que la situation est catastrophique à Paris pour ceux qui cherchent un logement stable, ce service ayant conduit à transformer une part importante du parc de logement privé en service d’hébergement touristique, bousculant le marché hôtelier sans respect des règles commerciales ou fiscales.

Cependant, l’étude nous indique pour les 25 quartiers étudiés dont les minguettes, il y a 1045 hébergements identifiés avec 12 995 visiteurs dont les commentaires sont analysés. Rapporté aux Minguettes, cela doit donc concerner quelques dizaines d’hébergements, l’effet par rapport aux 25000 logements de la ville et aux 4000 demandes de logement social en attente reste donc très limité.

La recherche sur le site Air BnB comme les contacts pris confirment de plus que ces hébergements se situent tous dans le logement privé, il n’y a, heureusement, pas de fraude à la sous-location dans le parc social par le biais de cette plateforme.

Cependant, la ville sera attentive au développement de cette offre et au respect des législations du logement, qui sont essentielles dans un contexte de grave crise du logement, avec des millions de mal logés et une insuffisance dramatique de l’offre de logements abordables.

Mais la surprise de cette étude la plus importante est positive, nous livrant un regard sur les quartiers prioritaires fortement décalée de l’image dégradée et stigmatisante que ces quartiers ont dans la vie publique. Au contraire, les visiteurs, dont plus d’un tiers sont étrangers, venant de toute la planète, et dont les autres viennent le plus souvent d’assez loin en France, expriment un avis très positif, 94% des avis ! Les remarques négatives restent marginales (9%), alors que les visiteurs plébiscitent la situation du quartier, sa proximité de lieux d’intérêts, la desserte en transport en commun, l’ambiance générale calme, verte, la proximité de commerces...

Voila qui bouscule les idées reçues et les caricatures de notre quartier le résumant aux incivilités, à l’insécurité ou au bétonnage. Le maire et son équipe connaissent bien les difficultés réelles des habitants des quartiers populaires, et l’adjoint au logement ne peut oublier le nombre de demandes de mutation de logement dont la raison principale est bien de sortir de son quartier.

Mais comme beaucoup de ceux qui habitent aux Minguettes, je peux aussi en dire les qualités, autant urbaines que géographiques, d’offre de service, mais aussi sociales et humaines.

Si je garde ma méfiance envers ses plateformes numériques dont les promoteurs cherchent surtout à capter des flux financiers en poussant à la dérégulation d’un marché, je suis heureux que des visiteurs de toute la planète puissent découvrir Vénissieux et ses qualités. Cela me renforce dans l’idée que l’office de tourisme métropolitain devrait consacrer plus d’effort à la promotion de toutes les communes de l’agglomération, y compris des communes populaires de la première couronne !

Post-Scriptum:

Après contact avec les auteurs de l’étude, je peux préciser qu’il s’agit de 11 logements sur Vénissieux, et de 172 commentaires de visiteurs dont 153 ont précisé d’où ils venaient, un quart de l’étranger jusqu’au Japon, et en moyenne de 396 km de Lyon..

Cela confirme qu’il ne s’agit bien que d’un éclairage marginal sur l’enjeu du logement, mais quand même... leur appréciation est encore meilleur que la moyenne de l’étude... 100% de commentaires positifs !


Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...

Navigation

Brèves Toutes les brèves