Conseil de métropole des 27 et 28 juin 2022
Renforcer le soutien aux rénovations énergétiques 2022-1175 - Dispositif Écoréno’v - Individualisation partielle d’autorisation de programme -

, par  Pierre-Alain , popularité : 44%

Monsieur le président, chers collègues

bien entendu, nous nous félicitons de cette délibération qui conforte la politique de rénovation énergétique engagée depuis 2015 avec le dispositif ecorenov.

Près de 3000 logements par an et une accélération qui se traduit par des engagements à ce jour qui dépasse les crédits restants des autorisations de programme précédente, et une prévision de plus de 13M€ d’engagements d’ici la fin d’année. Il faudrait donc déja 8M€ de plus et la délibération propose une autorisation de programme de 21M€ pour permettre de poursuivre les efforts jusqu’à l’été 2023, réparti entre habitat privé et social.

Certes nous savons tous que ce rythme important qui doit permettre de dépasser les 3000 logements par an, reste encore en dessous des besoins. Nous en sommes en gros à 20 000 logements sur un objectif ecorenov défini en 2021 de 53 000 logements pour 2030, il faudrait donc dépasser les 4000 logements par an. Notre schéma directeur des énergies fixait l’objectif de 200 000 logements rénovés dont 100 000 dans le dispositif ecorenov. Il faudrait donc encore doubler le rythme.

Cela dit, nous savons aussi que le rythme est bien sûr dépendant des décisions des copropriétés et des bailleurs ce qui ne repose pas du tout que sur notre financement, mais pour les copropriétés sur la capacité de décision des copropriétaires, sachant que dans tout projet ils ont un reste à charge, difficile à financer pour les propriétaires modestes.

Pour le parc social, on butte sur les capacités d’investissements des bailleurs qui ont été mises à mal avec la politique logement des gouvernements Macron.

Et l’actualité de l’énergie peut venir contrecarrer nos efforts en mettant en difficulté les acteurs du logement.

Ainsi, Soliha nous alertait récemment sur la disparition de la prime « Sérénité » à partir du 1er juillet, prime qui jouait un rôle important dans le montage des projets pour les propriétaires modestes.

De nombreux acteurs du logement nous alertent aussi sur la dégradation des conditions économiques des projets avec les hausses des matériaux et aussi les hausses de taux qui conduisent des bailleurs par exemple à revoir nettement à la baisse leurs objectifs de construction et de rénovation.

C’est pourquoi nous demandons d’étudier l’impact de ces hausses sur la faisabilité de projets encours d’étude dans le cadre ecorenov et d’évaluer la possibilité de renforcer nos aides pour les propriétaires modestes.

Je sais que certains diront que plus l’énergie augmente, plus une rénovation énergétique est pertinente. Mais tout d’abord pour les communistes, nous continuons à nous battre pour une politique de baisse des prix de l’énergie, et de toute façon, même quand le reste à charge est compensée par les gains futurs sur les hausses de facture d’énergie, il reste que pour l’habitant, cela fait des charges en plus à financer et que cette situation peut conduire beaucoup d’entre eux à ne pas pouvoir s’engager dans les travaux.

Nous soutenons ce renforcement de notre politique de rénovation énergétique, en demandant d’être à l’écoute des difficultés des acteurs.

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...

Navigation

Brèves Toutes les brèves