Semaine de la propreté

Bilan, Photos et verre de l’amitié...

, par  Pierre-Alain , popularité : 23%

Cette semaine cherchait à faire de la propreté une co-responsabilité entre habitants, bailleurs, collectivités, écoles... C’est une première étape dont il faut faire le bilan... après avoir fêté la semaine en mairie ce vendredi 29 Mai.

Dommage, car ce rendez-vous de fin de semaine n’a pas réuni tous les participants, loin de là !

On notera cependant la présence de l’OPAC du Rhône et du Grand Lyon Habitat, et d’un groupe de jeunes du centre de loisirs.... une vingtaine d’habitants, les services et plusieurs élus...

Une rencontre des acteurs sera organisé prochainement pour discuter plus en détail des réussites et des difficultés de la semaine.

La vidéo faite par le service communication de la ville ouvre la soirée. Elle correspond bien au thème de la semaine, mais ne donne qu’une vue partielle des acteurs ! Dommage car le premier objectif est bien de valoriser les bonnes pratiques... A suivre pour avoir un compte-rendu représentatif de l’engagement de chacun...

D’abord le positif de la semaine

de nombreuses initiatives qui ont fait parler. D’abord montrer l’importance du problème en accumulant ces déchets que nous faisons quotidiennement comme s’ils étaient invisibles... On n’a pas mesuré les volumes récupérés, mais les tas de Joliot-Curie et Monnery étaient impressionnants....

La participation des écoles et centres de loisirs est une grande réussite. Ce sont des centaines d’enfants qui ont participé sous différentes formes et qui ont discuté, interrogé les adultes, fait signer des pétitions...

Dans tous les quartiers, les agents des bailleurs ont été la ressource principale. Nos gardiens et agents d’entretiens, si souvent décriés par des locataires, se sont engagés massivement. Bien sûr, c’est pour une part aussi leur travail, mais c’est un travail qui s’est ajouté au quotidien qu’il a fallu quand même assurer...

L’action de formation des gardiens conduite avec l’association des bailleurs est très importante. Il faut sans doute mieux faire connaitre les outils qui permettent aux gardiens d’être encore mieux des emplois de service public de première ligne, au coeur de la vie sociale avec toutes ses difficultés.

4 bailleurs se sont engagés, par ordre en nombre d’initiatives
- OPAC du Rhône avec 11 initiatives
- Grand Lyon Habitat avec 6 Initiatives
- Sacoviv avec 2 initiatives
- Alliade avec 1 initiative

La soirée sur les pigeons a vraiment joué son rôle. On a bien compris qu’il n’y a pas de solutions sans s’intéresser à tout l’écosystème : pigeons, rats, pies, étourneaux... et aux conditions qui facilitent ou non leur installation... accès aux bâtiments, nourrissage volontaire, déchets dans l’espace public qui sont un nourrissage involontaire tout aussi important .

Et la visite du centre de tri des déchets donne des idées aux (trop peu nombreux) participants.... L’odeur difficilement supportable révèle combien les déchets que nous sommes censés avoir triés, sont en fait très sales. Pour ce qui concerna la collecte de Vénissieux, c’est 30% de rejet !

les questions

Si l’engagement des enfants avec les centres de loisirs et les écoles est une grande réussite, la participation des adultes est-elle moins réussie !

Dans les meilleurs initiatives, les habitants étaient quelques uns, une grosse dizaine au mieux. On peut cependant faire la différence entre des initiaties qui ont pu se préparer avec un relais dans le quartier, la CNL à Croizat ou à Max Barel, le conseil de quartier à Charréard, Joliot-Curie et Darnaise... et d’autres ou malgré les efforts, le bailleur s’est retrouvé un peu seul sur le terrain...

Il faudra sans doute s’y prendre plus en avance. Le prestataire choisi par les bailleurs pour préparer est sans doute intervenu trop tard, et peut-être nous n’avons pas mis en place l’outil de coordination nécessaire dans la durée pour impulser plus d’idées, soutenir les suggestions, permettre aux conseils de quartier de se lancer...

Et puis, il faut sans doute une animation dans la semaine plus forte, qui fasse des résultats jour par jour un évènement dans la ville. Pourquoi pas un "concours du quartier propre" ? Un suivi avec reportage vidéo, site internet, et communication entre tous les groupes, pour que chacun se rende compte de ce qui se fait ailleurs...

enfin, un regret important. Pour pouvoir parler de co-responsabilité, il faut pouvoir parler de sanctions. Or, malgré les demandes, nous n’avons pas trouvé comment organiser pendant la semaine une action spécifique pour identifier et sanctionner les fauteurs de dépôts sauvages, les incivilités...

Et l’an prochain ?

Bien entendu, il est trop tôt pour le décider. Mais je peux dire personnellement que j’espère pouvoir proposer l’an prochain de faire encore plus grand. Cela supposera de travailler beaucoup plus pour mobiliser des acteurs dans la préparation, et renforcer les moyens de communication pendant la semaine.

Et étendre encore le périmètre, notamment en contactant d’autres acteurs, commerçants, entreprises, Sytral... en trouvant comment agir pour de vraies sanctions....

Nous n’avons pas le choix. Bien entendu, la propreté ne règle aucune question de pauvreté, de chômage, de violence, mais elle est un condition de la vie sociale, du respect entre les personnes, et donc de la facilité à se rassembler pour agir pour la solidarité, l’emploi, la fraternité...

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...

Navigation