Gauche PCF +3,1%, PS -5,9%, Droite -1,8%, FN + 4,4%

Vénissieux ouvre une voie contre la droite et l’austérité ! 29 mars, transformer l’essai pour tenir le cap à gauche !

, par  Pierre-Alain , popularité : 23%

Les télévisions étaient à Vénissieux ce dimanche 22 mars pour le premier tour des élections municipales partielles. Certains avaient peut-être cru aux auto-prophéties de Mrs Girard et Ben Khelifa, se présentant tous deux avant le vote des Vénissians comme "le nouveau maire de Vénissieux"...

On espère qu’elles reviendront dimanche prochain et surtout après, dans cette ville belle et rebelle... En tout cas, les médias n’ont pu que constater que ce premier tour confirme l’injustice de l’annulation, et amplifie les résultats du premier tour de 2014, Michèle Picard améliorant son score en voix et en pourcentage, alors que la droite recule...

A Vénissieux, le Front National est contenu. Il progresse certes de +4,4% par rapport aux identitaires extrémistes de 2014, mais très loin de ses records de 1995, et sans aucune mesure avec ses succès aux élections départementales.

La droite qui caracole en tête au niveau national a reculé de 1,8% à Vénissieux [1] sur le premier tour de 2014 ! C’est un coup d’arrêt pour Mr Girard qui aura fait pire qu’en 2014 dans une campagne populiste indigne d’un républicain, d’un démocrate.

Christophe Girard, la chasse aux voix islamistes et frontistes...

Ce n’est pas un hasard si Mr Girard vient du MPF, le parti du vicomte de Villiers qui fait le lien entre UMP et FN... Il a osé distribué dans les quartiers des Minguettes le dernier jour de campagne, un tract ordurier accusant le maire communiste de s’attaquer aux enfants et aux familles par la promotion de l’homosexualité dans le mariage pour tous et la théorie des genres à l’école...

Mais il a distribué un autre tract le même jour dans les quartiers du centre, un tract adressé directement aux électeurs Frontiste pour leur dire "voter FN,c ’est voter PICARD", autrement dit, aidez-moi à faire tomber la ville communiste !

Et dans le même temps, ses troupes aux méthodes de voyous multipliaient les collages illégaux, y compris d’affichettes anonymes dans les allées, allant jusqu’à coller... sur les portes vitrées !

Mr GIRARD s’est déconsidéré aux yeux de très nombreux Vénissians, quelques soient leur sensibilité politique. Si la présence d’une force de droite républicaine est légitime à Vénissieux comme ailleurs, elle ne pourra plus être représentée par cet homme hautain dont la seule et unique motivation est un anticommunisme viscéral.

Le parti socialiste métropolitain de Gérard Collomb s’enferme dans une dérive communautariste

Quand au candidat officiellement du parti socialiste, il est allé dans cette campagne de pire en pire, malgré l’alerte qu’avait constitué son échec de 2014. Il avait fait sa campagne sur le thème "80 ans de communisme, ça suffit", et n’a su en 2015 que renforcer une campagne communautariste, abritée derrière un discours de représentant de la métropole.

Politicien déjà chevronné, il promet une baisse des impôts municipaux, lui qui soutient la hausse de 5% de la métropole, le recrutement de 1000 jeunes (sic !), et surtout sa proposition phare qui revient dans les conversations "le repas sans viande", qu’il présente en opposition avec la démarche municipale d’une grande commission laïcité ouverte aux cultes, aux enseignants, aux parents d’élèves, aux associations, pour créer les conditions du vivre ensemble de nos enfants à l’école. Le résultat est un baisse de plus de 30% des voix, plus limitée dans quelques bureaux ou le candidat mène cette campagne communautariste.

Gérard Collomb devra assumer les conséquences de son choix, qui continue de détruire le parti socialiste local, tout en démontrant l’incapacité politique de la métropole à respecter les communes et leur histoire. Sans doute faut-il faire la différence entre les socialistes et ce parti qu’il faut désormais appeler le "parti socialiste métropolitain de Gérard Collomb"

Un seul vote républicain !

Droite et socialistes métropolitains s’enferment dans cette fuite en avant dangereuse pour la ville de divisions entre communautés, entre quartiers, entre habitants. Ils multiplient les appels aux intérêts particuliers contre l’intérêt général, et laissent leurs forces croire que demain, ils pourraient appliquer une sorte de "préférence communautariste politique", en gros, on fait tomber la ville communiste et toi et les tiens auront un emploi, un logement... Un assesseur de droite me demandait que les emplois municipaux soient prioritairement attribués aux Vénissians ! proposition bien entendu totalement illégale...mais il n’avait pas eu un poste escompté...

Dans ce contexte, un seul vote permet à la fois de s’exprimer contre l’austérité, contre la droite et l’extrême-droite, et pour rassembler les Vénissians. Mais au fonds, c’est le seul vote républicain, le seul vote qui affirme clairement que l’enjeu est bien de vivre ensemble dans une ville utile à tous, malgré la crise et les difficultés sociales.

Il faut donc transformer l’essai du 22 mars en donnant à Michèle Picard et son équipe le plus grand score possible le 29 mars prochain, pour faire reculer l’intégrisme, le racisme, le populisme, obliger toutes les forces politiques à se regarder dans une glace pour décider enfin d’en finir avec ce pourrissement anti-républicain.

Résultats comparés 2015/2014 en % des exprimés

Premier tour 2014 2015 écart
Eleazare BAFUNTA 3,78%
Michèle PICARD 30,72% 37,66%
Total Gauche 34,50% 37,66% +3,16%
Lutte Ouvrière 2,67% 2,67%
Total Gauche 2eme tour 37,17% 40,33%
Lotfi BEN KHELIFA 15,79% 15,01%
Samia HAMDIKEN 5,13%
Total PS Métropole 20,92% 15,01% -5,91%
Christophe GIRARD 22,03% 28,65%
Mounir GRAMI 2,37%
Maurice IACOVELLA 6,02%
Total Droite 30,42% 28,65% -1,77%
Yvan BENEDETTI 11,49%
Damien MONCHAU 15,93%
Extrême-Droite 11,49% 15,93% +4,44%
Total toutes droites 41,91% 44,58% +2,67%

Résultats comparés 2015/2014 en voix

Premier tour 2014 2015 écart
Eleazare BAFUNTA 463
Michèle PICARD 3763 4387
Total Gauche 4226 4387 +161
Lutte Ouvrière 327 322
Total Gauche 2eme tour 4553 4709
Lotfi BEN KHELIFA 1934 1748
Samia HAMDIKEN 638
Total PS Métropole 2562 1748 -814
Christophe GIRARD 2698 3337
Mounir GRAMI 290
Maurice IACOVELLA 738
Total Droite 3726 3337 -389
Yvan BENEDETTI 1408
Damien MONCHAU 1856
Extrême-Droite 1408 1856 +448
Total toutes droites 5134 5193 +59

La déclaration de Michèle Picard au soir du premier tour

Je tiens à remercier tous les Vénissians et tous les électeurs qui nous ont accordé leur confiance et porté notre liste « Avec Michèle Picard, Rassembler les Vénissians, Tenir le cap à gauche » en tête du premier tour. Ce soir, notre liste d’union de la gauche a gagné une première bataille, il faut poursuivre, consolider et confirmer cet élan démocratique.

En vue du deuxième tour, j’appelle toutes les forces de gauche, tous les progressistes et toutes les énergies citoyennes à se mobiliser et à se rassembler derrière notre liste pour enfoncer le clou ! Le 29 mars prochain, aucune voix ne doit manquer pour battre la droite sarkozyste de Christophe Girard, la droite des petits calculs politiciens, des intérêts particuliers et de l’argent roi. Aucune voix ne doit manquer pour faire barrage aux idées racistes et aux discours de rejet du Front National, à tous ceux qui prônent la division et la discrimination.

Le deuxième tour qui s’annonce est crucial pour notre ville. C’est l’avenir de nos services publics de proximité, des politiques sociales, familiales, culturelles, éducatives, sportives qui est en jeu. C’est la dynamique incontestable de notre ville, sa cohésion entre les générations et sa volonté sans faille de défendre l’intérêt général que notre liste porte haut et fort.

Le 29 mars prochain, nous devons faire bloc pour faire gagner Vénissieux et les Vénissians, pour faire gagner les valeurs de gauche, de progrès social, de solidarité, pour faire gagner les valeurs républicaines.

« Avec Michèle Picard, Rassembler les Vénissians, Tenir le cap à gauche » est le seul vote utile pour battre la droite et l’extrême droite. Dimanche prochain, mobilisons-nous pour une large victoire et faire avancer Vénissieux !

Michèle PICARD

[1il faut bien sûr cumuler les voix de ses soutiens présents sur trois listes en 2014

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...

Navigation