La rénovation urbaine

Une rencontre publique en mairie ce 19 juillet pour la création de la "zone d’aménagement concertée" entre place du marché, lycée Jacques Brel et rue Billon.

Une bonne participation pour cette date un peu tardive, et une riche discussion, avec des questions concrètes de riverains qui interrogent légitimement des annonces qui restent encore peu précises. Ceux qui veulent utiliser les projets de la rénovation urbaine pour faire peur et tenter d’organiser des oppositions électoralistes n’ont pu que constater que personne n’était venu pour cela.

Une idée exprimée dans la soirée me semble importante et résumer parfaitement le débat politique actuel sur cette rénovation urbaine dont on a déjà vu les résultats à Vénissy ou Amstrong.

Tout le monde sait que la pression foncière grandit à Vénissieux. Dès qu’une famille pour une raison ou une autre veut vendre une maison, des promoteurs arrivent, et sont prêts à payer cher pour pouvoir construire. Si on les laisse faire, on sait ce qu’ils feront, des immeubles partout avec le moins d’espaces verts, d’équipements ou d’infrastructures.

Cette ZAC est justement le moyen pour les collectivités locales de maitriser le développement de toute cette zone pour ne pas la laisser aux seuls promoteurs. Et j’invite les habitants à participer nombreux à l’enquête publique en cours pour faire vivre les objectifs annoncés ; garder une ville verte avec la création d’un nouveau parc, construire du logement diversifié remplaçant les anciennes tours détruites de Monmousseau et retisser des circulations qui limitent la place de la voiture et respectent l’histoire et le caractère des quartiers, notamment entre Billon et Picard.

La rénovation urbaine est une chance pour nos quartiers, notre ville et ses habitants !

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...