la "com" encore sur l’énergie

La cour des comptes dans un rapport évoque les fermetures de centrales nucléaires, dans le cadre de la loi sur la transition énergétique, donc d’une diminution de 75 à 50% du nucléaire dans le mix électrique. Elle en conclut que la puissance installée devrait passer de 63 à 42 GW, soit l’arrêt d’environ 23 réacteurs de 900 MW.

Or ce raisonnement suppose que la puissance diminuerait proportionnellement à l’énergie produite... ce qui est tout simplement faux, car les énergies dites "vertes" sont intermittentes et ont donc besoin d’un secours... typiquement, par une nuit sans vent, (ce qui est fréquent !), pas d’éolien,pas de photovoltaique...et les technologies de stockage restent pour l’instant très insuffisantes...

Donc, si la capacité nucléaire est réduite autant que sa part dans la consommation, il faudra suppléer aux intermittences des renouvelables par... du gaz ! Merci pour le climat !

Sur la base du rapport de la cour des comptes, on a donc à la fois une augmentation des émissions de gaz à effet de serre, et une puissance nucléaire conservée mais qui ne sert pas à son maximum, autrement dit, on augmente le prix du MWh...

Le rapport de la cour des comptes a au moins le mérite d’être juste sur les comptes (normal, ca, c’est de leur compétence). La diminution de la part du nucléaire dans le mix énergétique coûtera cher au consommateur ou au contribuable...

Et comme elle sera négative pour le climat, a qui sert-elle ?

En fait, c’est effectivement le résultat de la "transition" pour l’énergie... moins bon sur le climat, plus cher pour les usagers... mais les petits arrangements pour avoir un ministre vert au gouvernement sont préservés...

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...