Conseil citoyen du développement humain durable (DHD)
Comment agir pour un développement humain durable à Vénissieux ? (2)

, par  Pierre-Alain , popularité : 16%

La rencontre de ce 23 novembre en mairie a permis de lancer le nouveau conseil citoyen du développement humain durable [1], avec 18 délégués de quartier, dont plusieurs représentant des associations, 2 représentants d’entreprises, 3 enseignants, 2 responsables de centre sociaux, et des élus de tous les groupes politiques ou presque [2]. Il est encore possible de s’y inscrire [3]

Après une introduction (ci-dessous) et un tour de salle pour que chacun se présente, nous avons entamé le premier sujet proposé à ce conseil, le rapport annuel de la situation du développement durable dans la ville, présenté par la responsable du service environnement avec quelques exemples d’actions 2021. J’ai présenté ensuite quelques uns des nombreux indicateurs que ce rapport suit depuis 10 ans. le tout permettant de riches discussions, autant sur le fonds, que sur les indicateurs, les actions ou le rôle du conseil citoyen.

Le travail proposé sur le rapport annuel de développement durable pourrait dans l’avenir permettre au conseil citoyen DHD de donner un avis qui serait intégré à la délibération du conseil municipal. L’enjeu est de transformer ce rapport très technique en un outil de partage entre citoyens sur l’évaluation de la situation vénissiane du développement durable.

Un des enseignants présents fera remarquer après de nombreux échanges sur ces indicateurs qu’il était un peu déçu de ne pas plus parler d’actions ambitieuses. Ca tombait bien puisqu’après ce rapport annuel, le deuxième objectif proposé à ce conseil citoyen DHD est tourné vers l’action, l’appel à "éco-projets" que la ville lance depuis plusieurs années et qui permettent de mobiliser des habitants, associations et partenaires autour de projets concrets, qui pourraient notamment contribuer à la semaine annuelle du développement durable début Juin.

Rapport développement durable pour l’évaluation en décembre et semaine du développement durable pour l’action en juin, ce sont les deux enjeux de ce conseil citoyen, et je pense qu’il est bien parti.

Deux premiers sujets de travail ont été décidés
- une réunion sur la Zone de Faible Emission, projet de la métropole pour lequel une concertation est encours (allez sur https://jeparticipe.grandlyon.com)
- un travail sur les déchets et le tri, pour sortir d’une situation vénissiane qui se dégrade comme dans tous les quartiers populaires avec une baisse de la qualité du tri et une hausse des tonnages d’ordures ménagères

Et un questionnaire sur les modalités de fonctionnement du conseil va permettre très vite d’organiser les liens entre tous les participants.


Voici quelques exemples de ce qui a été présenté, la présentation sera bientôt disponible en ligne sur la page développement humain durable du site de la ville. Une action 2021 et deux indicateurs, un qui montre une situation mauvaise, les déchets ménagers, et l’autre une situation positive, la part de véhicules propres dans le parc automobile de la ville.
Un exemple d’action 2021 du développement humain durable
L’expérimentation marché propre aux Minguettes

La métropole avait proposé aux communes une action "marché propre" pour valoriser la plus grande part possible des déchets des marchés forains. Vénissieux a relevé le défi en proposant le marché le plus grand et qui produisait le plus de déchets, le marché des minguettes. Le bilan est très positif, et montre que les marchands et les habitants sont prêts à changer des habitudes pour réussir ce "marché propre". Il reste à pérenniser ce dispositif et à le généraliser, ce qui n’est pas simple...

Deux exemples d’indicateurs du rapport annuel du développement humain durable

Concernant les indicateurs, deux exemples ont permis de poursuivre la discussion sur l’utilité de ce rapport annuel, la nécessité de comprendre comment ces indicateurs sont constitués, pour pouvoir les discuter et orienter des actions.

Les déchets ménagers, la collecte sélective et la qualité du tri

On ne peut que constater que les démarches métropolitaines visant à la réduction des déchets n’ont pas eu d’impact à Vénissieux, le tonnage total des déchets collectés par habitants n’a pas baissé depuis 10 ans, et pire, la part de collecte sélective reste très faible et a baissé, et que la part de déchets réellement valorisés dans les filières de la collecte sélective a même baissé nettement...

La part de véhicules propres du parc automobile de la ville

A l’inverse, la part de véhicules propres (électriques ou GPL) progresse régulièrement, la question qui peut être discuté, c’est comment aller plus vite et quel objectif on peut se fixer pour arriver à 100% de véhicules propres.

Introduction : pourquoi agir pour le développement humain durable à Vénissieux

JPEG
Le dernier rapport du "GIEC" nous alerte, comme les précédents. La dernière "COP" des gouvernements n’a rien fait, comme les précédentes, à part les performances médiatiques de grands dirigeants, et la noria de leurs avions et voitures.

Que peut-on faire ? Il faut être honnête. C’est un défi mondial immense, qui demande de véritables bouleversements, notamment dans les grands pays qui produisent leur électricité avec des énergies fossiles. En Europe, l’Allemagne et la Pologne, pas la France, plutôt bon élève avec son énergie nucléaire et hydraulique.

Si chacun peut avoir son avis sur ce défi global, on peut aussi agir à notre portée, dans notre ville, pour expérimenter comment organiser une société décarbonée, un développement durable qui préserve l’homme et la nature. Car en agissant, on apprend toujours, plus que simplement en discutant comme sur les réseaux sociaux ! On comprend mieux les enjeux et donc on peut mieux agir sur le défi global.

Alors qu’est-ce que peut être un "développement humain durable" à Vénissieux ? Agir à Vénissieux, c’est plus qu’ailleurs réussir à lier les trois dimensions du développement durable ; économique, environnementale et sociale. C’est ce qu’on a voulu faire en 2017 en ajoutant à notre agenda 21, qui s’intitulait "Vénissieux 2030, humaine et durable", deux qualificatifs "solidaire et citoyenne".

Ce dont je suis sûr, c’est qu’on ne peut pas réussir d’actions pour l’environnement avec des citoyens qui pensent que « le social, oui, il en faut pour aider les plus pauvres, mais ça coûte trop cher ». Car ils oublient que « la fracture sociale est invivable à tous, alors que la solidarité et le service public sont utiles à tous ».

Les inégalités sont partout dans les questions de consommation, de santé, de déplacement... un développement durable à Vénissieux doit faire une large place à l’économie sociale et solidaire pour permettre à tous d’être acteur dans des démarches solidaires, citoyennes et durables. C’est d’ailleurs pourquoi nous l’appelons un "développement humain durable".

Donc, merci à vous de vous engager pour faire vivre ce conseil citoyen DHD, et nous allons discuter pour le mettre en place ensemble ce soir

[1Cet outil de participation citoyenne a été créé à la suite du travail d’habitants pour réaliser le premier agenda 21 de la ville en 2009-2010, renouvelé après une évaluation participative de ce conseil citoyen en 2017.

[2merci aux représentants de tous les groupes de la majorité, mais aussi à Mrs Iacovella et Ayvali

[3en écrivant à environnement@ville-venissieux.fr ou par téléphone au 04 72 21 45 06

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...

Navigation

Brèves Toutes les brèves