La participation citoyenne Vénissiane et la fracture démocratique...

, par  Pierre-Alain , popularité : 28%

La semaine vénissiane de la participation citoyenne a ouvert la deuxième phase de la relance des conseils de quartiers. Après la présentation des résultats de l’enquête et de ses 1203 réponses, la rencontre de ce jeudi 29 avril, tenue pour une part en présence en mairie et pour une part en visioconférence, a permis de nombreux échanges sur le fonctionnement futur des conseils de quartiers et le rôle des délégués de quartier.

Mais c’est aux citoyens de prendre la parole.. et à se porter candidat aux élections de délégués de quartier !

Les résultats de l’enquête confirment la place des conseils de quartier dans la vie locale. Ils sont l’outil le plus connu de la participation citoyenne, 84% des répondants le connaissent alors que seulement 20% connaissent le "clic", outil de signalement sur internet de la ville, et seulement 12% connaissent, "toutdego", l’outil de la métropole...

Ce sont les femmes qui ont répondu (62% !), et les personnes entre 30 et 50 ans (44%), puis les plus de 50 ans (39%). Mais la participation des plus jeunes n’est pas mauvaise, 16,56% des répondants alors qu’ils représentent 19% de la ville, donc pas très loin...

A noter aussi que les nouveaux Vénissians ont été intéressés, puisqu’un tiers des répondants habitent Vénissieux depuis moins de 5 ans !

Les réponses confirment l’importance du quotidien et des questions pratiques du cadre de vie qui sont très présentes dans la vie des conseils de quartier (80% des répondants le demandent), mais la vie des projets de la ville et les grands sujets sont aussi demandés (73% pour les projets de la ville, et encore 40% sur les grands sujets du budget ou du développement urbain...) . Cela fait du monde pour de futures concertations citoyennes !

Certains opposent parfois les questions concrètes aux grands sujets, ils ont tort, les Vénissians demandent les deux !

L’enquête montre aussi la disponibilité des Vénissians à participer à la vie citoyenne de la ville. Bien sûr, une intention exprimée dans une enquête n’est pas un engagement, mais quand 40% des répondants, soit près de 500 personnes, sont prêt à s’engager dans un conseil de quartier, cela montre ce qui est possible ! Et un quart sont prêts à participer à un temps de ramassage des déchets... Là aussi, si on transforme l’intention en intiative, cela se verra !

Les réponses confirment aussi que les Vénissians veulent des relations humaines, dans la proximité des permanences ou des visites de quartier, mais ne craignent pas les relations numériques. La moitié demande même de recevoir une lettre numérique d’information, et plus d’un tiers des SMS sur les initiatives de la ville...

Cette enquête montre la dynamique possible de la participation citoyenne à Vénissieux, il reste à transformer ce potentiel en participation sous toutes les formes possibles, et ce sera le premier objectif de l’élection des délégués de quartier, qui commencera par un vote en ligne dès le 13 Mai et se terminera par une matinée de vote en bureaux de vote le 29 Mai...

Pour cela, l’heure est aux candidatures de délégué de quartier. Etre candidat, c’est simplement faire connaitre sa disponibilité pour faire circuler des informations, poser des questions, prendre des initiatives avec d’autres pour y répondre, ou pour faire vivre son quartier, contribuer à un projet de la ville... Il y a une grande diversité de participation possible, et chacun peut s’engager à sa manière, à son rythme, sur ce qui l’intéresse le plus...

Le formulaire pour être candidat comme délégué de quartier

et pour être candidat au conseil citoyen du développement humain durable

Voir en ligne : les vidéos des rencontres sur le site de la ville

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...

Navigation

Brèves Toutes les brèves