Un projet pour la SACOVIV et ses locataires Lettres aux électeurs locataires de la SACOVIV

, par  Pierre-Alain , popularité : 8%

aux électeurs locataires de la SACOVIV

Madame, monsieur,

le 15 mars prochain, vous allez choisir votre maire et son équipe, et donc les orientations de la SACOVIV. C’est pourquoi je veux vous parler de notre situation face aux réformes gouvernementales contre le logement social, à la hausse des besoins de logements plus accessibles et diversifiés, et aux délits et incivilités qui marquent notre société.

Certains disent que ce serait la SACOVIV le problème, et pas les incivilités, les trafiquants, ni surtout ce gouvernement qui réduit les moyens des bailleurs sociaux et menace vos APL. Avec la réforme du logement au profit des grands groupes, certains candidats vendraient bien la SACOVIV à un gros bailleur métropolitain ou privé, et les acheteurs sont nombreux. Ils seront déçus, la SACOVIV n’est pas à vendre.

Je connais de mes visites mensuelles les difficultés auxquelles vous pouvez faire face. Je sais aussi que les équipes de la SACOVIV travaillent avec ténacité sur tous ces sujets.

Pour votre sécurité, nous aidons le travail de la police et le complétons parfois avec de sociétés de surveillance. Mais on ne peut faire reculer les trafics sans faire reculer la consommation. C’est la responsabilité première de l’état. A quand une grande bataille nationale contre la consommation de stupéfiants ?

Face aux incivilités du quotidien, déchets, nuisances sonores, altercations de voisinage, nous suivons de nombreux litiges, intervenons pour un rappel au bail, parfois avec des associations spécialisées. Nous dépensons beaucoup pour nettoyer ce qui a été sali. Nous améliorons progressivement tous nos points de collectes.

Dans ce contexte, la SACOVIV va de l’avant. Elle a une situation financière saine, réalise deux réhabilitations lourdes au Monery et au Couloud, tout en tenant son plan de maintenance sur tous les sites (radiateurs, toitures, locaux de collecte dignes, résidentialisation....). Elle a modernisé ses outils de gestion et de communication avec un site internet, une lettre périodique, des SMS et vous pourrez bientôt suivre vous-mêmes les questions posées sur votre espace du site internet.

Il reste beaucoup à faire, et je sais que beaucoup d’entre vous attendent une mutation, parfois depuis longtemps. Pour mieux répondre à vos besoins, voici les projets que je défends pour les prochaines années.

- Pour maintenir des loyers plus bas qu’ailleurs, réaliser des opérations nous apportant des fonds propres pour financer les investissements nécessaires
- assermenter des agents pour verbaliser les incivilités du quotidien
- généraliser la résidentialisation des sites et le contrôle d’accès au stationnement
- renforcer la sécurisation des entrées, étudier leur vidéosurveillance.
- poursuivre les réhabilitations du Couloud et du Monery, avec une grande ambition pour les espaces extérieurs.
- faire de Croizat un site accessible, résidentialisé pour sa tranquillité, avec ascenseur, de nouvelles constructions vers la rue Victor Hugo.
- Poursuivre notre plan de maintenance de tous nos bâtiments (Lebond…).
- étudier une restructuration de Duclos qui préserve les qualités de petits logements agréables.
- terminer les deux dernières parcelles du Monery, participer au projet à l’angle Croizat-Houel et à un projet au Puisoz.
- développer des résidences seniors pour répondre au défi du vieillissement.
- jouer un rôle dans le projet de quartier gare avec la ville.
- et le plus important, renforçer la relation locataire pour mieux vous associer à la vie de votre résidence, de votre bailleur.

Oui, la SACOVIV a de l’avenir pour vous. Elle s’associera à un groupe de bailleurs sociaux en conservant son autonomie au service de la commune, renforcera ses partenariats sur des missions techniques et sur l’accueil des demandeurs, développera ses relations avec les acteurs économiques du territoire sur les enjeux de logement pour leurs salariés.

Vous pouvez compter sur Michèle Picard et son équipe pour que la SACOVIV reste un bailleur municipal de proximité apportant un logement digne pour un loyer plus modéré qu’ailleurs. Ce sera un des enjeux de l’élection, face à toutes les droites qui veulent privatiser le logement social, le vendre à la découpe ou dans des opérations financières, face à ceux qui veulent vendre la SACOVIV.

Le 15 mars, je vous appelle à vous mobiliser pour défendre le logement social et notre ville humaine, solidaire et citoyenne, en votant pour les listes de Michèle Picard aux élections municipales comme métropolitaines. Chaque voix comptera, dès le 15 mars !

Pierre-Alain Millet

Les Vénissians rassemblés avec Michèle Picard

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...

Navigation

Brèves Toutes les brèves