Présentation des voeux de la SACOVIV

La SACOVIV à l’offensive au service de la ville et des locataires

, par  Pierre-Alain , popularité : 8%

Permettez-moi de compléter les propos de madame le maire en évoquant un dossier actuel en faisant le lien avec un dossier de la métropole de Lyon qui impacte fortement nos attributions de logements. Nous contribuons efficacement aux objectifs partagés par tous les bailleurs sur les demandeurs prioritaires, en tenant compte des dossiers suivis par la mission logement de la ville, tout en gardant l’ambition de répondre à tous les profils de demandeurs, car plus de 80% des Vénissians ont droit au logement social, et en apportant aussi des réponses aux demandes de mutation de nos locataires et de leurs proches.

Or la convention intercommunale d’attribution en discussion va définir les règles d’attribution dans la métropole avec des objectifs qui peuvent avoir un impact important pour la SACOVIV.

Nous avons en effet des logements très accessibles avec des loyers qui restent loin des plafonds, et donc des logements abordables pour les publics les plus prioritaires, et avec raison l’état et la métropole demandent de prioriser ces ménages. Mais dans le cadre général du logement social qu’a décrit madame le maire, loin de favoriser la mixité sociale, comme l’affirme tous les discours, c’est au contraire une aggravation de la paupérisation des villes populaires qui est en jeu... Il faut des objectifs beaucoup plus ambitieux d’accueil des publics prioritaires dans toutes les villes, ce qui suppose de construire beaucoup plus de logements sociaux là où il en manque, et ne pas laisser se dégrader les quartiers non prioritaires des villes populaires.

C’est d’autant plus important que la SACOVIV répond aux objectifs de l’Accord collectif Intercommunal d’Attribution par le logement des ménages les plus démunis :
33% des attributions sont faites à des ménages du premier quartile de ressources et 37% à des ménages relevant de la liste prioritaire, quand l’objectif est de 25% pour le premier quartile et que beaucoup de communes ne l’atteignent pas. Il faut évidemment maintenir cet objectif, et pour ce qui concerne la SACOVIV, en veillant aux équilibres de peuplement.

De même, la SACOVIV participe au plan partenarial de gestion de la demande de logement social avec l’organisation d’un lieu d’accueil labellisé pour les entretiens conseils auxquels ont droit les demandeurs. Nous avons accueillis 2246 demandeurs et nous avons réalisé plus 300 rendez-vous conseil personnalisés.

La convention intercommunale d’attribution sera un dossier important de 2019 mais je suis confiant dans la capacité de la SACOVIV à y faire face, comme elle l’a fait pour deux réformes importantes du gouvernement avec la RLS dans le budget 2018 et la loi ELAN et la restructuration forcée des bailleurs.

La réduction de loyer dite de solidarité, RLS, est en fait exactement l’inverse de ce qu’elle dit. Je ne sais pas si c’est une antithèse, une antiphrase ou un oxymore, mais quel paradoxe ! C’est un prélèvement de l’état sur les bailleurs pour réduire les dépenses de solidarité que représentent les APL. Il faudrait l’appeler prélèvement fiscal sur loyer !

La SACOVIV avait anticipé l’impact de la RLS par la maitrise de ses dépenses, l’utilisation des mesures d’accompagnement de la CDC sur la dette, au passage, il est toujours amusant de voir ceux qiu dénoncent la dette publique pour justifier l’austérité mettre en place des moyens pour prolonger les dettes des bailleurs afin de prendre dans leurs recettes, prolongement des dettes qui a bien sûr comme conséquence de les augmenter ! Nous avons aussi du nous résoudre à la réduction de certains investissements, comme les espaces extérieurs du Monnery que nous aurions voulu réaliser dans la réhabilitation et que nous avons du reporter.

Cet effort devra bien sûr se poursuivre en 2019. Il a permis de maintenir un autofinancement et un potentiel financier correct dont on a besoin pour le présent et pour le développement, comme par exemple le rachat du KEOPS, dont je reparlerai.

Concernant la loi ELAN, la SACOVIV étudie un regroupement local privilégiant la proximité de l’outil et la gouvernance et ses capacités de décisions : la SAC avec d’autres structures locales, notamment des SEM de la métropole. Ce projet sera concrétisé en 2019. L’objectif de la loi était clairement la réduction du nombre de bailleurs avec leur rachat par de grands acteurs privés, mais nous avons transformé ce risque en opportunité en recherchant un partenariat et des mutualisations avec d’autres pour doter la SEM de la ville de plus de moyens, de compétences et favoriser ainsi son développement sous tous ses aspects : construction, politique technique, communication, services.

C’est important car la SACOVIV poursuit son programme de réhabilitation et de développement et l’amplifie :
- deux réhabilitations en cours au Couloud et au Monery, une en étude pour Croizat.
- le rachat du KEOPS 179 logements, avec l’affirmation du rôle de la SACOVIV dans ce quartier, et un enjeu important pour apporter une relation de proximité aux locataires de ce site
- des études pour une contribution de la SACOVIV au développement de la ville, avec dans la recomposition du centre ville, la rue Victor Hugo et l’arrière de Croizat, ou en réponse à des besoins spécifiques, comme une participation au projet Croizat-Houel avec LMH.

Nous nous organisons pour être capable de gérer ce grand nombre de projets tout en tenant tous les bouts, réhabilitations et développement, mais aussi quotidien et relation locataire. Cela suppose bien sûr de poursuivre les efforts de gestion pour maitriser les dépenses sans réduire le service et pouvoir répondre ainsi aux besoins d’investissements. Je remercie à cette occasion le directeur général Thierry Beaudoux et l’ensemble des équipes pour la réussite des actions conduites en 2018.

C’est pourquoi nous travaillons pour pour offrir une meilleure qualité de service : propreté, réclamations, accompagnement social, information. C’est un point d’amélioration qui a été souligné par les locataires lors de la dernière enquête de satisfaction. Et c’est un objectif majeur pour 2019 d’améliorer la réactivité aux sollicitations des locataires et leur information, point qui restait perfectible dans cette même enquête.

Pour conclure, il y a un an, nous avions les premiers résultats du "choc de l’offre" voulu par le président, un choc qui s’est traduit en "chute de l’offre" avec un recul dès fin 2017 de la construction, qui s’est confirmé en 2018 et se confirme encore, et l’annonce très médiatique des 9 milliards d’euros dont 6 milliards boursiers pour le logement social ne fait que confirmer que le modèle français du logement est volontairement fragilisé pour permettre la privatisation rapide de ce secteur économique essentiel et dont l’actif intéresse beaucoup de spéculateurs...

C’est pourquoi, en vous présentant mes meilleurs voeux de santé pour vous et vos proches, je nous souhaite à tous les meilleurs voeux possibles pour la défense du logement social et pour la réussite des actions qui conforte la SACOVIV comme bailleur social utile à la ville et à tous les Vénissians.

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...

Navigation

Brèves Toutes les brèves