les arbres, un enjeu essentiel pour la ville, mais avec la sécheresse ?

, par  Pierre-Alain , popularité : 8%

Avec les fortes chaleurs actuelles, le débat sur le changement climatique reprend, pas tellement d’ailleurs dans le contexte électoral, mais dans les préoccupations de beaucoup et dans ce débat climatique, la question de la végétalisation en ville et notamment de la place des arbres est importante.

Depuis des années, la commune de Vénissieux a pour règle de planter chaque année 30 arbres de plus que ceux qui ont du être abattus. Car quand certains font des annonces très médiatiques sur le nombre d’arbres plantés, y compris le gouvernement qui pourtant supprime les moyens à l’office national des forêts, on oublie que malheureusement, on doit couper chaque année de très nombreux arbres. Je sais que la métropole a perdu ces dernières années des milliers d’arbres au parc de Parilly, les promeneurs connaisseurs du parc le savent. La ville de Vénissieux fait le même constat, notamment sur le parc des minguettes.

La métropole a réalisé ce printemps une plantation exceptionnelle de plus de 6000 arbres et arbustes dans le "trèfle" du carrefour Joliot-Curie / Bonnevay. Je suis allé sur place car en passant en vélo assez souvent, je ne l’avais pas remarqué. En fait, c’est une vraie catastrophe, ce sont des tout petits arbres de 50cm en moyenne, et ils ont été plantés début avril, avec une sécheresse marquée les semaines suivantes. Comme il n’y a pas de solution d’arrosage, la plupart des plants sont morts.

Contact pris avec le service espace vert de la ville, le sujet est connu et il faudra replanter cet automne.

Cet exemple me conduit à réinterroger la métropole sur la politique de gestion de l’arrosage des végétations des espaces publics. De plus en plus, les arrêtés du préfet conduisent à interdire l’arrosage sur des périodes de plus en plus longues, que ce soit avec de l’eau du réseau ou avec des puits de captages. Il faut en effet protéger le "stock" que représentent les nappes phréatiques.

Mais si on n’arrose pas, alors la végétation va disparaitre, alors même que tout le monde dit qu’il faut plus de végétation en ville !

C’est pourquoi il faut poser résolument la question de la gestion de l’eau permettant d’assurer la vie des plantations d’arbres, d’arbustes, de fleurs... Pourquoi ne pas prévoir des stockages locaux dédiés à l’arrosage à partir de récupérateurs d’eau de pluie, comme le font de nombreux jardiniers...

Voilà un sujet de travail concret !

températures record ?

Au passage, sur la canicule, il faut toujours se méfier des messages "forts" de certains. Ainsi, on a ce mercredi 15 juin, un température de 35°C mesurée à Lyon-Bron, ce n’est pas une température extraordinaire comme le montre ce graphe
PNG
On a en fait assez souvent atteint les 40°C sur cette station météo, notamment dans les années 50, et j’ai moi-même le souvenir pendant mon service militaire passé justement dans le service météo de Lyon Bron d’avoir transmis des avis en juin 83 de température de 39,5°C...

Ce qui est le vrai changement, c’est qu’il n’y a presque plus de jours de gel, et très peu de jours avec des températures minimales négatives. Ce qui change le plus, ce n’est donc pas l’été, mais plutôt l’hiver...

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...

Navigation

Brèves Toutes les brèves