Pour Cuba, la levée des brevets sur les vaccins, la paix Adresse au consul des USA à Lyon

, par  Pierre-Alain , popularité : 29%

Les élus communistes ne participeront pas à la visioconférence organisée par la métropole de Lyon avec le consul des USA à Lyon sur le thème du programme de Joe Biden, président des USA.

Les médias nous présentent ce nouveau président des USA comme une rupture avec le mandat dangereux et chaotique de Donald Trump, mais il est pour nous la continuité d’une politique militariste dangereuse pour toute la planète.

On connait bien en France cette agilité du capitalisme mondialisé à fabriquer des modes politiques pour récupérer et stériliser toute critique. Comme le disait Visconti dans le Guépard "il faut tout changer pour que rien ne change". Si le style Biden n’est pas celui de Trump malgré leur âge commun, les actes du président Biden confirment que les USA continueront à vouloir dominer le monde pour le seul intérêt de leurs milliardaires, à coup de sanctions, d’interventionnisme politique et économique dans tous les pays, de bombardements et de guerres. Les milliards des plans de relance successifs de Trump puis Biden seront payés par les peuples du Sud comme l’avoue sans honte l’agence Bloomberg, dressant même la liste des pays sur lesquels sera répercuté l’immense déficit US, au prix de régressions économiques et sociales de grande ampleur.

Nous appelons toutes les forces politiques à nous rejoindre pour interpeller le consul et demander :
- la levée du blocus criminel et injustifié contre Cuba, la fermeture de la base de torture US de Guantanamo et sa remise à son pays
- la levée immédiate des brevets sur les vaccins contre le Covid 19 et l’autorisation à tous les pays qui le peuvent de produire massivement les meilleurs vaccins possibles
- la fin de la géopolitique des sanctions et des confrontations en ouvrant une conférence internationale pour la paix et la coopération

La répartition des stocks de vaccins dans le monde est profondément inégale, les grandes puissances occidentales dont les USA et le Canada accaparant des stocks au-delà même des besoins de leur population. Il a fallu de fortes pressions internationales pour que Joe Biden accepte d’en livrer au Mexique et c’est dans le cadre de sa guerre contre la Chine qu’il a lancé un grand plan de vaccins réservé à ses alliés asiatiques, tout en dénonçant la diplomatie vaccinale d’une Chine qui propose pourtant ses vaccins sans contrepartie à tous les pays qui le demandent. Comme toujours avec l’occident, le mensonge permanent est la première arme diplomatique. La Chine a partagé 48% de sa production vaccinale à plus de 80 pays dans le monde, les USA pour l’instant 0% !!

Cuba, ce petit pays pauvre mais digne a le droit d’organiser la société de son choix. Il assure à son peuple le droit à la dignité, à la santé, à l’éducation. Il arrive à produire des vaccins au prix d’un effort colossal de son système de santé reconnu par tous, mais il n’a pas le droit d’importer de l’insuline, de l’Efferalgan, ou des systèmes techniques nécessaires à la production d’un vaccin. Les USA étranglent logistiquement et financièrement ce pays qui sait bien, en organisant la solidarité avec le peuple voisin de Haïti, qu’un petit pays des caraïbes ne peut attendre que la misère et les inégalités d’une soumission à l’occident.

Alors que la pandémie mondiale appelle à sortir des logiques de guerre, de confrontations, de concurrence, Joe Biden poursuit la géopolitique agressive de Trump, multiplie les provocations et pousse à la division du monde en blocs opposés, préparant ainsi les conditions d’une nouvelle guerre mondiale suicidaire pour l’humanité.

Nous soutiendrons les associations latino-américaines et les amis de Cuba pour organiser la solidarité avec Cuba et prendre des initiatives publiques pour interpeller le consul des USA à Lyon

Voir en ligne : sur le site du groupe des élus communistes et apparentés du conseil de métropole

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...

Navigation

Brèves Toutes les brèves