Attention aux hausses de factures de l’énergie

, par  Pierre-Alain , popularité : 6%

Tout le monde en parle, la hausse des prix de l’énergie nous bouscule, autant les particuliers avec notamment les carburants, que les collectivités avec le gaz ou l’électricité...

Les carburants...

Le plein de carburant pour un véhicule est devenu inaccessible à beaucoup de salariés qui ont pourtant un besoin crucial de leur voiture. Pour un véhicule familial, on dépasse maintenant 100€ pour un plein, autant dire que pour un usage moyen de 15000 km par an, on se retrouve à deux pleins par mois, soit 200€, impossible pour les 7 millions des plus pauvres, et la galère pour la moitié des habitants en dessous du salaires médian qui vont devoir se priver encore plus soit de voiture, soit de nourriture, soit de chauffage..

Le gaz et l’électricité !

Car les charges de chauffage elles-aussi sont en fortes hausses. Depuis que la privatisation a supprimé les tarifs publics, les prix du gaz et de l’électricité explosent. Le gaz était très bas mi 2020, mais depuis la reprise, il a triplé en moyenne et pour certains abonnement, c’est encore pire !

Et cela pousse le prix de l’électricité à la hausse aussi. C’est une aberration puisqu’on utilise peu de gaz pour faire de l’électricité en France. Mais comme la privatisation a imposé un marché européen, c’est la hausse des prix en Allemagne qui se retrouve "importée" en France, parce que l’arrêt du nucléaire leur impose de produire la moitié de leur électricité avec des fossiles dont le prix explose.

Résultat, la commission de régulation de l’énergie nous annonce une hausse de 45% pour après les élections, puisque le gouvernement a bloqué la hausse pour l’instant à 4%... Cette manœuvre électoraliste est vraiment scandaleuse. La seule mesure honnête serait, soit d’assumer le choix de la privatisation, d’appliquer les hausses qu’elle implique et de s’expliquer auprès des électeurs, soit de remettre en cause ce choix de privatisation et de revenir au tarif régulé pour tout le monde en bloquant les prix !

Rappellez-vous les promesses de tout ceux qui ont "dérégulé" parceque les prix allaient baisser, la concurrence allait pousser à innover, et les renouvelables nous apporteraient de l’énergie quasi gratuite...

C’est tout l’inverse qui se produit. Les opérateurs privés qui ont tenté de s’emparer de part de marché de EDF n’ont rien innové, rien produit d’autres que du marketing, des actions commerciales frauduleuses et scandaleuses, notamment avec les personnes âgées ou en difficulté dont beaucoup se sont vu imposé un nouveau contrat... Et quand le vent tourne et que les prix montent, ils se retirent, ferment boutique, et laissent leur client se débrouiller. Heureusement, les particuliers peuvent encore retourner au tarif régulé de EDF, mais ce n’est pas possible pour les professionnels. Des milliers d’artisans, de commerçants, de petites entreprises sont mis en grande difficulté.

et le chauffage !

Et pour le chauffage, les locataires n’ont pas toujours vu la facture finale, car ce seront les régularisations de charge qui feront apparaitre la hausse. Certains bailleurs prudents ont augmenté les provisions de charge en janvier ou février, et en général auront expliqué à leurs locataires. Pour les chauffages au gaz de copropriétés, ca va être parfois des charges qui doublent ou pire. Pour le chauffage urbain, heureusement, le gaz n’est qu’une partie de la facture, et la hausse sera de l’ordre de 30% sur la saison de chauffe. Mais ca veut dire que ceux qui n’auront pas augmenté leur provision vont se retrouver avec des rappels de charge de plusieurs centaines d’euros !

Le chèque énergie nous protège moins que des baisses de tarifs !

Il existait une protection pour les revenus les plus bas avec les "tarifs sociaux" de l’électricité et du gaz. Le ministre Hulot l’a remplacé par un "chèque énergie" défendue par beaucoup car c’était plus vert, plus simple, que ça concernait toutes les énergies... Il y a eu beaucoup d’alertes, malheureusement non entendues....

Et ce chèque énergie protège moins finalement, beaucoup ne sont pas utilisés, et surtout, même en ajoutant le chèque "Macron 2022", cette aide est dérisoire par rapport aux hausses de prix que nous subissons. Il est en moyenne de 200€, avecce supplément exceptionnel Macron 2022 de 100€, mais ca ne suffira pas à payer pour beaucoup les seules hausses de chauffage !

Avec mes camarades communistes, nous avions fait signé en fin d’année une pétition contre les hausses de prix de l’énergie, nous avions bien raison !

Pour les communes aussi !

Et ces hausses concernent aussi les collectivités ! A Vénissieux, depuis des années, nous faisons de gros efforts d’économies d’énergies, avec des résultats assez exceptionnels. Et tous nos efforts sont balayés par ces hausses qui vont fortement impacté le budget 2022...
- L’éclairage public baisse ses consommations de plus de 1% chaque année alors que le nombre de points lumineux augmentent. Mais en 2020, on a baissé les consommations de 6% mais la facture a légèrement augmenté !
- L’électricité consommée par les bâtiments est elle aussi en nette baisse, alors que la surface augmente. On a même réussi sur un bâtiment exceptionnel comme la médiathèque a baissé les consommations de 40% simplement avec une meilleure régulation dans le cadre de l’action "Smart City" avec EDF. Mais le SIGERLY, syndicat intercommunal qui gère les marchés d’achat d’électricité pour les communes, vient de nous annoncer une hausse de 19% pour 2022
- Les consommations de chauffage sont en baisse aussi depuis 2010. La consommation par habitant est très en dessous des moyennes des villes comparables. - On est une des villes avec la plus forte part d’énergies renouvelables (40% en 2020) sans bénéficier des incinérateurs, mais là aussi la facture du chauffage urbain va augmenter de l’ordre de 30% en 2022... comme pour les habitants.

Et le pire est peut-être encore à venir !

L’échec dramatique de toutes les lois de dérégulation et de "transition" de ces dernières années devrait faire réfléchir. Les prix augmentent, la qualité de service est mise en cause et tout le monde craint des coupures de plus en plus fréquente, et l’impact carbone d’un français augmente. tout le contraire des promesses ! Par contre, les surprofits et les fortunes de tous les privés qui profitent de la casse du service public sont à la hausse !

On se retrouve dépendants de quelques intérêts privés, de France, mais aussi d’Allemagne et plus loin des grands acteurs du gaz et du pétrole. On sera les victimes de la guerre du gaz entre USA, Russie et pays arabes. Et on va devoir payer de plus en plus cher une énergie qui ne sera pas plus décarbonée !

A chacun d’en tirer les conclusions, mais cette hausse des prix de l’énergie est explosive et j’espère que les Français vont s’en saisir de manière solidaire pour retrouver un vrai service public de l’électricité et du gaz.

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...

Navigation

Brèves Toutes les brèves